Artikels

Désormais, les zones de police « Westkust » et « Vlas » travailleront main dans la main avec des agents de gardiennage privé

28-01-2019 -

Les zones de police « Vlas », « Westkust » et la société de gardiennage privé Securitas ont scellé un accord de collaboration unique en Belgique. Une nouvelle qui a fait l’effet d’une bombe ! Les trois entités sont désormais unies par un partenariat public-privé formel et permanent. 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, les agents de gardiennage privé assisteront les corps de police dans l’exécution de tâches ponctuelles de la plus haute importance.

1. Attributions concrètes des agents de gardiennage

1.1. Surveillance des réseaux de caméras sous contrôle de la police

Les zones de police « Vlas » et « Westkust » possèdent un vaste réseau de caméras de surveillance et de caméras ANPR destinées à contrôler le trafic entrant et sortant et à scanner les plaques d’immatriculation.

Le bourgmestre Vincent VAN QUICKENBORNE : « Ces dernières années, nous avons doté la zone de police “Vlas” d’un vaste réseau de caméras. Ce réseau extrêmement efficace est déployé dans le centre de Courtrai, de Kuurne et de Lendelede, ainsi que le long des nombreuses voies d’accès environnantes. Cela représente pratiquement 200 caméras de surveillance et 23 caméras intelligentes, dites ANPR, qui scannent en permanence les plaques d’immatriculation.

Les agents de gardiennage assisteront jour et nuit nos forces de police en visionnant les images enregistrées par les caméras, afin que les services de police puissent prévenir et élucider un maximum d’actes délictueux, qu’il s’agisse d’un vol de bicyclette, d’un vol avec violence ou d’un cambriolage dans un quartier résidentiel.»

1.2. Réception d’appels téléphoniques

Les zones de police « Vlas » et « Westkust » sont joignables par téléphone 24 heures sur 24. Toute personne formant le numéro local pour poser une question de nature administrative sera accueillie par un agent de gardiennage privé qui, le cas échéant, la mettra en contact avec un fonctionnaire de police. En cas d’urgence, il est préférable de former le 101 ou le 112.

1.3. Accueil de visiteurs

Le bourgmestre Marc VANDEN BUSSCHE : « Dans notre région, un centre d’accueil opérationnel 24 heures sur 24 est primordial et unique. Nous souhaitons que tous les visiteurs se sentent les bienvenus, quel que soit leur problème ou leur grief. Accueillir le public de manière professionnelle, tant au téléphone qu’à la réception, dispenser des informations pertinentes, orienter le visiteur vers un interlocuteur compétent et gérer correctement les visiteurs sont autant d’actes susceptibles d’améliorer l’image de la police. En dehors des heures d’ouverture normales, un agent de gardiennage assurera l’accueil des visiteurs se présentant au commissariat le soir et pendant la nuit.»

Concrètement, cela signifie que le commissariat central situé Ter Duinenlaan à Coxyde et celui de la Minister De Taeyelaan à Courtrai sont ouverts 24 heures sur 24.

1.4. Surveillance du commissariat

En période de niveau élevé de menace, un commissariat de police peut être la cible d’actes de malveillance. Par conséquent, afin que les fonctions de sécurité puissent être menées à bien, il convient d’assurer l’intégrité des fonctionnaires comme celle du bâtiment.

Autour et alentour des deux commissariats, nous avons installé quelque 150 caméras que les agents de gardiennage pourront visionner depuis le dispatching.

Parmi leurs attributions figure également l’organisation de rondes de surveillance sur le site des commissariats, l’objectif étant de vérifier si les différents périmètres de sécurité sont correctement délimités et protégés.

Toezicht politiecommissariaat

2. Avantages et objectifs de cette collaboration inédite

2.1. Garantir un effectif suffisant pour effectuer les tâches policières essentielles

Le chef de corps Nicolas PAELINCK : « En 2019, le nombre d’inspecteurs diplômés sera insuffisant, ce qui oblige les chefs de corps à faire preuve de créativité. C’est ici que le gardiennage privé peut nous apporter une bouffée d’oxygène. Outre qu’il permet de pallier le manque de personnel, le recours au gardiennage privé présente un grand nombre d’avantages. Nous pouvons rester concentrés sur les tâches essentielles, ce qui est précisément le but de ce partenariat.


Par ailleurs, l’opération est financièrement intéressante. Il faut que les fonctionnaires de police bien rémunérés soient affectés à des missions de protection et que les agents de gardiennage privé soient chargés des missions de surveillance. C’est ce que l’on appelle la complémentarité. Il semble qu’en France et aux Pays-Bas, ce type de partenariat commence à porter ses fruits

PZ westkust

Ce partenariat inédit a été rendu possible grâce au centre d’innovation INNOS (www.innos-center.be). Fondée en juillet 2014, cette plateforme sert d’intermédiaire entre les pouvoirs publics, les entreprises et le monde académique, afin d’initier des projets concernant la sécurité et la protection.

En matière de partenariat, la zone de police « Westkust » et Securitas n’en sont pas à leur coup d’essai. Les deux entités ont déjà eu l’occasion de collaborer lors de la commémoration, à Nieuport, du centenaire de la bataille de l’Yser. Lors de cet événement, la société Securitas était chargée de la surveillance et de la sécurisation des lieux, tandis que les policiers étaient affectés aux tâches policières.

2.2. Une solution rapide pour pallier le manque temporaire de personnel

Afin de fournir à la population le meilleur service possible, les deux zones de police doivent pouvoir compter sur des fonctionnaires parfaitement formés. Les chefs de corps soutiennent à fond les policiers qui suivent actuellement une formation pour accéder au grade supérieur. Mais, pendant ce temps, certains services manquent temporairement de personnel.

À l’instar de nombreuses zones de police, les zones « Westkust » et « Vlas » ont un besoin constant d’inspecteurs supplémentaires. L’institution engage en permanence des policiers opérationnels. Cependant, il ne suffit pas de postuler. Il est important que le candidat corresponde parfaitement aux exigences de la fonction et au caractère de l’organisation.

Le partenariat connu sous le nom de « WVL4 », et matérialisant la collaboration entre les zones de police « Westkust », « Vlas », « Riho» et « Polder », est un gage de qualité actuel et futur. À l’avenir, les quatre ZP souhaitent également s’occuper du recrutement, de la sélection et de la formation. Une revendication réitérée cette semaine à l’occasion de la visite du Ministre de la Sécurité et de l’Intérieur, monsieur Pieter De Crem.

2.3. Relever les défis en matière de lutte contre la criminalité

Le chef de corps faisant fonction Filip DEVRIENDT : « Ce nouveau partenariat inédit nous satisfait pleinement. En tant que zones de police locales, nous sommes confrontés à un certain nombre de défis en matière de lutte contre la criminalité, tant sur le terrain qu’en ligne et via internet. Afin de faire face systématiquement et fermement à diverses problématiques liées à la sécurité routière et à la criminalité, nous avons besoin de tous les fonctionnaires de police et de toutes les compétences disponibles.


C’est la raison pour laquelle la mise en œuvre d’un partenariat avec Securitas était indispensable. Grâce à leur expertise en matière de surveillance et de sécurité, les agents de Securitas sont parfaitement à même d’effectuer les missions et d’exercer les fonctions précitées autour et alentour de nos commissariats.»

Partagez cette page

À la recherche de solutions TIC ?
Trouvez-les via le contrat-cadre VITO de Securitas

Allez sur le site du contrat-cadre VITO

Registreer nu

Nous utilisons des cookies pour assurer que notre site fonctionne aussi bien que possible. Si vous continuez à utiliser le site Web, nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.Privacy Statement