Contrat-cadre pour les services de police

Solutions de sécurité de A à Z pour la police locale et fédérale

Soutien et expertise

En tant que détenteur de ce contrat-cadre, Securitas dispose de l’expertise nécessaire pour épauler ou décharger totalement la police au niveau de :

Vous aussi, profitez de ce contrat-cadre en vous inscrivant sans attendre :

S’inscrire

Vous souhaitez rester au fait des dernières tendances et évolutions en matière de sécurité et de TIC pour la police ?

Rien de plus simple ! Chaque lettre d’information de Securitas vous apporte des informations pertinentes.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Et suivez-nous sur :

Actualité

Toutes les nouvelles

Articles

La nouvelle génération de caméras utilise l’Intelligence Artificielle pour intervenir plus rapidement lors de danger

Chez Securitas, l’avenir commence aujourd’hui grâce à un partenariat avec l’expert en AI Robovision

Villes intelligentes, maisons intelligentes, caméras intelligentes : au fil du temps, nous évoluons inexorablement vers une « société intelligente ». Securitas est elle aussi convaincue que la sécurité peut devenir « de plus en plus intelligente » par la combinaison des bonnes personnes dotées des bonnes connaissances et des technologies les plus récentes. C’est pourquoi Securitas a récemment conclu un contrat de collaboration avec Robovision, développeur d’une technologie AI basée sur le « deep learning » (apprentissage profond).  

Grâce à ce partenariat structurel, Securitas et Robovision scellent une collaboration approfondie entre le leader belge de l’intelligence artificielle (AI) pour les applications vidéo et le leader du marché européen de la sécurité. Robovision, une entreprise belge d’experts en AI, développe et intègre un logiciel de « deep learning » dans des systèmes informatiques et figure parmi les meilleures entreprises d’Europe dans son domaine.

La technologie AI de Robovision sera mise en œuvre sur les réseaux de caméras existants de Securitas et permettra l’interprétation des images enregistrées. Le logiciel applique en effet des analyses algorithmiques aux images de sécurité et reconnaît même certains éléments ou modèles. A l’aide de ce logiciel de pointe, les opérateurs de la salle de contrôle reçoivent plus rapidement automatiquement une notification et les interventions requises peuvent alors s’effectuer plus rapidement.

L’intelligence artificielle en tant que service

La force de cette collaboration réside dans la complémentarité entre les deux partenaires. Robovision possède l’expertise en AI et Securitas sait comment transposer cette technologie dans des applications pratiques. En tant qu’entreprise de sécurité agréée, Securitas dispose en effet des qualifications et des compétences requises pour commercialiser des solutions. Le traitement des images est très sévèrement réglementé et s’inscrit donc parfaitement dans le cadre juridique fixé par la loi sur les caméras et la protection de la vie privée.

Comme Securitas mettra ces caméras intelligentes à disposition sur le marché sous la forme d’un service, les clients pourront aisément acquérir cette technologie de pointe de Robovision, selon un modèle de consommation simple, dans le respect de leur vie privée et de celle des autres citoyens.

Sécurité dans différents secteurs

Le renforcement des caméras de sécurité au moyen de l’intelligence artificielle est pertinent dans un certain nombre de secteurs : les soins de santé, l’industrie manufacturière, le commerce de détail, le secteur bancaire, les transports publics, etc. Les applications envisageables sont légion : pensez à la sécurisation d’un quai de gare, où les caméras intelligentes peuvent détecter automatiquement si une personne se trouve sur le quai. Les banques peuvent utiliser des caméras intelligentes qui reconnaissent le mode opératoire utilisé par des malfrats pour des attaques à l’explosif. À cet effet, elles n’ont pas besoin elles-mêmes d’experts en AI et les opérateurs des salles de contrôle reçoivent des notifications automatiques lorsque l’algorithme AI reconnaît une situation à risque. Les agents de sécurité de Securitas peuvent alors être appelés en intervention.

« Je me réjouis de pouvoir collaborer avec une entreprise de pointe sur le marché européen de l’AI telle que Robovision dans le domaine du traitement des images. Ce partenariat stratégique s’inscrit parfaitement dans notre ambition de commercialiser des solutions de sécurité « data driven next generation ». Grâce à cette collaboration, nous sommes, tout comme nos clients, parés pour l’avenir. » – Dirk Peeters, CTO Securitas Belux.

« Securitas dispose du savoir-faire nécessaire sur le plan du traitement des images et du respect de la vie privée. Grâce à ce partenariat, notre technologie peut être utilisée d’une manière correcte. L’expérience de Securitas et l’expertise de Robovision sont éminemment complémentaires. Nous sommes ravis de pouvoir, à l’aide de notre technologie, contribuer à un monde plus sûr. » – Jonathan Berte, CEO Robovision.

04-12-2019 -

Articles

Désormais, les zones de police « Westkust » et « Vlas » travailleront main dans la main avec des agents de gardiennage privé

Les zones de police « Vlas », « Westkust » et la société de gardiennage privé Securitas ont scellé un accord de collaboration unique en Belgique. Une nouvelle qui a fait l’effet d’une bombe ! Les trois entités sont désormais unies par un partenariat public-privé formel et permanent. 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, les agents de gardiennage privé assisteront les corps de police dans l’exécution de tâches ponctuelles de la plus haute importance.

1. Attributions concrètes des agents de gardiennage

1.1. Surveillance des réseaux de caméras sous contrôle de la police

Les zones de police « Vlas » et « Westkust » possèdent un vaste réseau de caméras de surveillance et de caméras ANPR destinées à contrôler le trafic entrant et sortant et à scanner les plaques d’immatriculation.

Le bourgmestre Vincent VAN QUICKENBORNE : « Ces dernières années, nous avons doté la zone de police “Vlas” d’un vaste réseau de caméras. Ce réseau extrêmement efficace est déployé dans le centre de Courtrai, de Kuurne et de Lendelede, ainsi que le long des nombreuses voies d’accès environnantes. Cela représente pratiquement 200 caméras de surveillance et 23 caméras intelligentes, dites ANPR, qui scannent en permanence les plaques d’immatriculation.

Les agents de gardiennage assisteront jour et nuit nos forces de police en visionnant les images enregistrées par les caméras, afin que les services de police puissent prévenir et élucider un maximum d’actes délictueux, qu’il s’agisse d’un vol de bicyclette, d’un vol avec violence ou d’un cambriolage dans un quartier résidentiel.»

1.2. Réception d’appels téléphoniques

Les zones de police « Vlas » et « Westkust » sont joignables par téléphone 24 heures sur 24. Toute personne formant le numéro local pour poser une question de nature administrative sera accueillie par un agent de gardiennage privé qui, le cas échéant, la mettra en contact avec un fonctionnaire de police. En cas d’urgence, il est préférable de former le 101 ou le 112.

1.3. Accueil de visiteurs

Le bourgmestre Marc VANDEN BUSSCHE : « Dans notre région, un centre d’accueil opérationnel 24 heures sur 24 est primordial et unique. Nous souhaitons que tous les visiteurs se sentent les bienvenus, quel que soit leur problème ou leur grief. Accueillir le public de manière professionnelle, tant au téléphone qu’à la réception, dispenser des informations pertinentes, orienter le visiteur vers un interlocuteur compétent et gérer correctement les visiteurs sont autant d’actes susceptibles d’améliorer l’image de la police. En dehors des heures d’ouverture normales, un agent de gardiennage assurera l’accueil des visiteurs se présentant au commissariat le soir et pendant la nuit.»

Concrètement, cela signifie que le commissariat central situé Ter Duinenlaan à Coxyde et celui de la Minister De Taeyelaan à Courtrai sont ouverts 24 heures sur 24.

1.4. Surveillance du commissariat

En période de niveau élevé de menace, un commissariat de police peut être la cible d’actes de malveillance. Par conséquent, afin que les fonctions de sécurité puissent être menées à bien, il convient d’assurer l’intégrité des fonctionnaires comme celle du bâtiment.

Autour et alentour des deux commissariats, nous avons installé quelque 150 caméras que les agents de gardiennage pourront visionner depuis le dispatching.

Parmi leurs attributions figure également l’organisation de rondes de surveillance sur le site des commissariats, l’objectif étant de vérifier si les différents périmètres de sécurité sont correctement délimités et protégés.

Toezicht politiecommissariaat

2. Avantages et objectifs de cette collaboration inédite

2.1. Garantir un effectif suffisant pour effectuer les tâches policières essentielles

Le chef de corps Nicolas PAELINCK : « En 2019, le nombre d’inspecteurs diplômés sera insuffisant, ce qui oblige les chefs de corps à faire preuve de créativité. C’est ici que le gardiennage privé peut nous apporter une bouffée d’oxygène. Outre qu’il permet de pallier le manque de personnel, le recours au gardiennage privé présente un grand nombre d’avantages. Nous pouvons rester concentrés sur les tâches essentielles, ce qui est précisément le but de ce partenariat.


Par ailleurs, l’opération est financièrement intéressante. Il faut que les fonctionnaires de police bien rémunérés soient affectés à des missions de protection et que les agents de gardiennage privé soient chargés des missions de surveillance. C’est ce que l’on appelle la complémentarité. Il semble qu’en France et aux Pays-Bas, ce type de partenariat commence à porter ses fruits

PZ westkust

Ce partenariat inédit a été rendu possible grâce au centre d’innovation INNOS (www.innos-center.be). Fondée en juillet 2014, cette plateforme sert d’intermédiaire entre les pouvoirs publics, les entreprises et le monde académique, afin d’initier des projets concernant la sécurité et la protection.

En matière de partenariat, la zone de police « Westkust » et Securitas n’en sont pas à leur coup d’essai. Les deux entités ont déjà eu l’occasion de collaborer lors de la commémoration, à Nieuport, du centenaire de la bataille de l’Yser. Lors de cet événement, la société Securitas était chargée de la surveillance et de la sécurisation des lieux, tandis que les policiers étaient affectés aux tâches policières.

2.2. Une solution rapide pour pallier le manque temporaire de personnel

Afin de fournir à la population le meilleur service possible, les deux zones de police doivent pouvoir compter sur des fonctionnaires parfaitement formés. Les chefs de corps soutiennent à fond les policiers qui suivent actuellement une formation pour accéder au grade supérieur. Mais, pendant ce temps, certains services manquent temporairement de personnel.

À l’instar de nombreuses zones de police, les zones « Westkust » et « Vlas » ont un besoin constant d’inspecteurs supplémentaires. L’institution engage en permanence des policiers opérationnels. Cependant, il ne suffit pas de postuler. Il est important que le candidat corresponde parfaitement aux exigences de la fonction et au caractère de l’organisation.

Le partenariat connu sous le nom de « WVL4 », et matérialisant la collaboration entre les zones de police « Westkust », « Vlas », « Riho» et « Polder », est un gage de qualité actuel et futur. À l’avenir, les quatre ZP souhaitent également s’occuper du recrutement, de la sélection et de la formation. Une revendication réitérée cette semaine à l’occasion de la visite du Ministre de la Sécurité et de l’Intérieur, monsieur Pieter De Crem.

2.3. Relever les défis en matière de lutte contre la criminalité

Le chef de corps faisant fonction Filip DEVRIENDT : « Ce nouveau partenariat inédit nous satisfait pleinement. En tant que zones de police locales, nous sommes confrontés à un certain nombre de défis en matière de lutte contre la criminalité, tant sur le terrain qu’en ligne et via internet. Afin de faire face systématiquement et fermement à diverses problématiques liées à la sécurité routière et à la criminalité, nous avons besoin de tous les fonctionnaires de police et de toutes les compétences disponibles.


C’est la raison pour laquelle la mise en œuvre d’un partenariat avec Securitas était indispensable. Grâce à leur expertise en matière de surveillance et de sécurité, les agents de Securitas sont parfaitement à même d’effectuer les missions et d’exercer les fonctions précitées autour et alentour de nos commissariats.»

28-01-2019 -

Articles

Les commissariats de police d’Anvers seront gardés par Securitas

Début 2018, la police d’Anvers a lancé un appel d’offres européen pour la surveillance et la sécurisation des commissariats d’Anvers. Après avoir suivi l’ensemble de la procédure administrative, Securitas est apparue comme le meilleur candidat. En conséquence, la Police d’Anvers est le tout premier district de police locale en Belgique à opter pour une surveillance externe permanente avec l’appui de moyens technologiques. Le contrat-cadre débutera le 1er septembre avec la garde du bâtiment de Noorderlaan. D’autres bureaux suivront dans les années à venir, y compris le nouveau grand bâtiment Post X.

La mission de Securitas à Noorderlaan consiste en 2 tâches. D’une part, un aspect sécurité avec un contrôle d’accès des clients et des visiteurs et un contrôle des objets dangereux. La convivialité et l’empathie sont également au centre de nos préoccupations : le personnel d’accueil de Securitas est responsable de l’accueil général des visiteurs et des clients, ainsi que de l’orientation vers les services de police appropriés.
« Jusqu’à présent, il n’y avait pas de contrôle d’accès au bâtiment principal de la police locale d’Anvers à Noorderlaan. À partir d’aujourd’hui, le siège de la police d’Anvers est gardé 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 par Securitas. Nous offrons un niveau de sécurité accru, ce qui permet à la police de se concentrer sur son métier, » explique Frederik Van Bever, Sales Director de Securitas.

Développement de nouveaux marchés

Securitas possède de nombreuses années d’expérience dans la surveillance et la sécurisation de bâtiments publics, d’ambassades ou d’institutions internationales. Ses agents pratiquent aussi souvent un contrôle avant votre arrivée dans la zone dite « critique » en tant que visiteur. La nouvelle loi sur la sécurité privée (« Loi Jambon ») démontre à quel point le secteur de la sécurité privée est devenu ces dernières années un partenaire de confiance des services de police et de sécurité. Cela signifie également que de nouveaux marchés se développent pour le secteur de la sécurité et de la surveillance, où notre expertise et notre expérience apportent une valeur ajoutée immédiate.

« Nous sommes particulièrement fiers que la police d’Anvers nous ait choisis comme partenaire. Ces nouvelles commandes pour le secteur privé, telles que la surveillance des centres psychiatriques médico-légaux de Gand et d’Anvers et la surveillance de la caserne militaire De Hemptinne à Heverlee, sont d’une importance stratégique pour notre secteur et pour notre entreprise, conclut Frederik Van Bever, Sales Director de Securitas.

Prestations de services étendues

Lorsque les besoins sont importants, la police anversoise peut faire appel à d’autres solutions « à la demande » proposées par Securitas dans le cadre de ce contrat-cadre, telles que les patrouilles canines, la surveillance mobile, les drones caméra, les solutions de télécommunication, l’assistance à la surveillance d’événements ou d’autres aides techniques.

Dans le même temps, la Ville d’Anvers et les institutions de la Ville d’Anvers (telles que le CPAS, Zorgbedrijf, AG Havenbedrijf et Digipolis) peuvent utiliser ce contrat-cadre pour des solutions de sécurité temporaires ou permanentes.

Analyse vidéo
 

31-08-2018 -

À la recherche de solutions TIC ?
Trouvez-les via le contrat-cadre VITO de Securitas

Allez sur le site du contrat-cadre VITO

Registreer nu

Nous utilisons des cookies pour assurer que notre site fonctionne aussi bien que possible. Si vous continuez à utiliser le site Web, nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.Privacy Statement